imprimer

Réduction des inégalités sociales de santé

Whitehead & Dahlgren (2006) affirment qu’il faut franchir trois étapes successives pour réduire les inégalités sociales de santé. Cliquez sur ce lien (pdf).

 

  1. Améliorer la santé des groupes les plus défavorisés. On se focalise ici uniquement sur des groupes occupant une position défavorisée. 
  2. Réduire les écarts entre le groupe le plus défavorisé et le groupe le moins défavorisé.
  3. Réduire les différences relatives entre tous les groupes de la société : donc pas uniquement entre les groupes les plus et les moins défavorisés. On tient compte ici des différences entre les groupes les plus défavorisés, les moins défavorisés et tous les groupes intermédiaires.
  4.  

Ces trois approches sont complémentaires et interdépendantes. L’amélioration de la santé des groupes les plus défavorisés est une première étape indispensable et prioritaire.

 

Ensuite, un objectif plus ambitieux à se fixer est d’améliorer plus rapidement la santé des groupes défavorisés que la santé des groupes privilégiés, ce qui revient à atténuer les écarts entre les groupes extrêmes.

 

La troisième étape consiste à réduire les disparités de santé systématiques entre tous les groupes, et pas uniquement entre les deux groupes extrêmes.

 

Ces trois étapes constituent les composantes d’une politique globale de santé qui se déclinera en de multiples projets. Ce plan par étapes pourra guider une réflexion et la décision quant à la manière de lutter contre les inégalités sociales de santé.